3 fake news sur les arts plastiques

Petite pause de nos ateliers en ligne cette semaine… et si on en profitait pour s’inspirer ? Voici trois fake news sur les arts plastiques, que l’on se doit de dénoncer :

#1 – L’ARTISTE EST UN LOUP SOLITAIRE

Que nenni : aujourd’hui, on laisse tomber les phrases d’approche banales des sites de rencontres, et on se lance dans le dessin. Comment ça ? Sur cette application, le premier contact se fait avec une petite esquisse… mais ne vous en faites pas, pas besoin d’être Picasso pour devenir le roi de la drague. Même si la Saint-Valentin est déjà passée, il n’est pas trop tard !

#2 – ON FAIT DE “L’ART POUR L’ART”

Point du tout, l’art guérit. Au Canada, ils l’ont compris. La preuve : depuis quelque temps, à Montréal, si vous vous sentez anxieux.se, déprimé.e, le médecin peut vous prescrire une petite visite au musée… et c’est gratuit. Tout comme la luminothérapie ou le sport, le contact avec l’art induit la sécrétion d’hormones du plaisir, comme un antidépresseur naturel. 

#3 – LES MUSÉES NE SONT QU’UN LOINTAIN SOUVENIR

Alors oui, depuis quelques mois, les musées se sentent un peu délaissés. Cependant, grâce aux miracles de la technologie, on peut désormais voir les œuvres de nos artistes préférésd depuis nos canaps’. Pour comprendre comment voir des sons ou entendre des couleurs, plongez-vous dans l’intimité de Kandinsky grâce au Centre Pompidou et à Google Arts & Culture. Parfait pour une première approche à l’art abstrait, avant de débuter notre  cycle “Abstraction” avec Stephan Laplanche la semaine prochaine… et de pouvoir retourner au musée !

Avec ça, vous ne tomberez plus jamais dans le PAONneau !