La reconversion par la céramique

Dans l'atelier de Caroline

CLP_Ceramique

Caroline de la Porte dans son atelier, par Tanguy de Montesson

C’est chez Caroline que le premier atelier du PAON eut lieu, le 24 juin 2019, alors que nous venions, quelques mois plus tôt, d’avoir eu l’idée de notre projet : dépoussiérer les arts plastiques pour les ancrer dans la vie de tous. Après une carrière de journaliste, Caroline a entamé une reconversion pour devenir céramiste, et a ouvert, en 2018, son atelier-boutique entre Batignolles & les Epinettes. Qui mieux placée que Caroline pour incarner ce nouveau souffle ? Rencontre avec une passionnée de l’argile.

 

Bonjour Caroline ! Merci de me recevoir dans ton atelier-boutique que j’aime tant. Peux-tu nous raconter l’origine de ton engouement pour la céramique ? 

Avec plaisir ! J’ai toujours été assez créative : dans le métier de journaliste – que j’ai exercé pendant 17 ans – ce que j’appréciais le plus, c’était le travail d’écriture. A côté de ça, je faisais aussi du théâtre, mais j’avais envie de quelque chose de plus manuel. Je me suis alors inscrite pour suivre des cours dans un atelier à Montmartre…

Tu as alors eu une révélation ? 

Oui, j’ai tout de suite senti un bien être fou en mettant mes mains dans la terre, mais il m’a fallu du temps pour comprendre que je souhaitais en faire mon métier. Il y a quelques années, je tournais un peu en rond dans ma carrière de journaliste, et j’ai alors eu recours à l’aide d’une coach formidable, qui a une méthode très particulière pour révéler aux gens ce qu’ils ont au fond de leur tripes ! A hauteur d’une séance par mois, elle m’a fait travailler sur plein de dimensions différentes : mes émotions, mon héritage, les cycles de ma vie, etc. D’une séance sur l’autre, elle me conseillait des lectures et des exercices d’application. Je sentais que j’avançais, et au bout de 9 mois, j’ai enfin réussi à sortir ce que j’avais au fond de moi !

Le temps d’un accouchement donc ! Comment cela s’est-il passé ?

Lors de mon avant-dernière séance, elle m’a demandé quel était mon rêve. J’ai complètement séché ! Je lui disais “je ne suis pas si mal dans ma vie,…” et elle m’a répondu de façon abrupte : “alors je ne peux rien faire pour vous”. J’en suis sortie remuée, et j’ai commencé à en parler autour de moi, à la recherche de mon rêve. L’une de mes amies du cours de céramique m’a soufflé qu’elle avait toujours senti que j’avais un “truc en plus” avec la terre. Effectivement, je faisais mes croquis avant chaque cours, j’avais monté un petit atelier chez moi… Et j’avais même regardé quelques semaines auparavant les formations professionnelles. Mais il m’a fallu l’électrochoc de ma coach pour comprendre que mon rêve, c’était cela !

Tu commences alors une formation professionnelle de céramiste…

Oui, aux Ateliers chemin de la céramique : une formation d’un an pour préparer un CAP tournage. C’est une excellente école mais très intense : tourner de 9h à 18h, c’est épuisant ! On avait également des cours d’histoire de l’art, d’émaux, de sculpture, ainsi que des formations pour apprendre à animer des cours & à gérer un atelier.

Et une fois ton nouveau diplôme en poche ?

J’ai partagé un atelier avec d’autres céramistes pendant un an avant de sauter le pas et d’ouvrir le mien. Depuis le début de ma réflexion sur ma conversion, j’avais eu le temps de rêver, alors je savais exactement ce que je voulais : un atelier de création, où je pourrais créer et exposer mes oeuvres, ainsi que celles d’autres artistes que j’inviterais pour des expositions. Un lieu de rencontres autour de l’art. 

Et c’est ce que tu as fait !

Oui j’expose 2-3 fois par an des artistes plasticiens, peintres, photographes… C’est une  façon de me ressourcer, de m’ouvrir à de nouveaux univers artistiques, cela nourrit ma créativité. Avec chaque artiste, quand cela s’y prête, on essaie de créer une oeuvre à 4 mains, qui soit un mélange entre leur univers et le mien. Et que ce soit avec Karine Zibaut, Béatrice Desrousseaux, Jeannine Santos, Rafiy okefolahan, ou Cécile Landowski… je fonctionne au coup de coeur !

Tu donnes également des cours dans ton atelier…

Oui, à raison d’une fois par semaine ! Au départ, je pensais le faire pour des raisons économiques, mais j’y ai vite pris goût. Le plus passionnant est d’aider les élèves à révéler leur créativité, et appréhender la différence d’approche et de personnalité de chacun. Ils arrivent tous avec la même phrase : “je suis nul.le”, mais ils y en a qui sont tellement doués, et heureux ! Voir des gens éprouver le même bonheur que celui que j’ai ressenti en mettant les mains dans la terre, c’est un cadeau. Je donne également des cours parents-enfants à la demande car j’aurais adoré avoir ce type d’ateliers quand ma fille était jeune. Et bien sur, les ateliers du PAON, dont les élèves sont toujours très sympa, et l’apéro ajoute encore plus au côté convivial !

Belles_Endormies_CLP_Ceramique

Les Belles Endormies de CLP Céramique

Et pour finir, peux-tu nous parler de ton univers à toi, et de tes créations si poétiques ?

Mon leitmotiv c’est une certaine pureté, une poésie. J’utilise assez peu d’émaux, car j’aime la couleur et la texture de la terre brute. J’ajoute souvent des éléments gravés, des détails subtils. Je travaille davantage le décor que l’émail. Mes créations les plus singulières sont les Belles Endormies : j’ai une obsession de créer des sculptures de femmes qui révèlent leur personnalité, leur forces et leurs origines : geisha, carioca, ou parisienne, elles ont toute un supplément d’âme ! J’utilise la méthode des colombins pour donner de la rondeur, de la féminité, un mouvement. Par exemple, la Parisienne a un petit déhanché qui révèle son côté effronté. Leur corps, c’est aussi leur chrysalide : elles n’attendent qu’à en sortir !

Caroline anime une fois par mois un atelier du PAON, retrouvez toutes ces informations sur notre page Rendez-vous !

Et pour suivre ses actualités :

Son atelier-boutique, au 88 Rue des Moines (Paris 17ème), parfait pour des cadeaux à (s’)offrir !

→ Son site : clpceramique.com

→ Sa page Facebook : facebook.com/clpceramique

→ Sa page Instagram : instagram.com/clpceramique