Les arts plastiques en ligne

Artistes depuis nos canap'

Si, il y a 1 an, vous nous aviez parlé d’atelier de dessin, de peinture, ou pire, de modelage en ligne, on vous aurait ri au nez. Un peu comme si vous nous aviez annoncé que le masque serait LE nouvel accessoire de mode, indispensable à toute sortie en public. Pourtant, ces deux réalités sont aujourd’hui plus que tangibles, elles font partie de notre quotidien et on est convaincues que la première sera durable. On vous explique pourquoi.

 

Une idée confinée mais pas étriquée

Pour ceux qui nous connaissent depuis longtemps, le PAON, à l’origine, devait être un lieu. Un lieu qui casse les codes des ateliers un peu austères et intimidants que l’on avait pu fréquenter en tant que clientes. Un lieu surtout, qui démentirait un cliché qui a la dent dure, “il faut avoir un don pour créer”, ou, autrement dit, il faut posséder un talent exceptionnel pour s’autoriser à pratiquer un art. Un lieu de vie, plutôt qu’un lieu figé dans le temps, avec des salles pour créer, mais aussi des espaces pour chiller, pour s’inspirer, bref pour laisser place à la sérendipité, à ces moments où par hasard, on pense à quelque chose qui deviendra ensuite l’idée du siècle.

Mais entre-temps, il y a eu un premier confinement, à un moment où on ne savait pas encore qu’il y en aurait deux, peut-être plus, et où on a eu le temps de penser, de tester des choses, et de remettre en question nos propres préjugés. On s’est donc retrouvées à faire notre tout premier atelier de dessin en ligne, sur Zoom, le 11 avril 2020, sans trop y croire vraiment, juste pour voir et pour réchauffer un quotidien qui prenait une allure étrange. Quelques tâtonnements et une dizaine d’ateliers plus tard, il était clair que qu’il ne s’agissait pas juste d’un cache-misère, en attendant des jours meilleurs, mais d’une idée forte et pérenne, qui, sans remplacer les ateliers présentiels, permettrait bel et bien de démocratiser la pratique des arts plastiques, notre objectif ultime. 

 

Les avantages d’une pratique en ligne

Suivre un atelier de dessin, de peinture ou de collage en ligne, c’est d’abord multiplier ses chances de sacraliser un moment créatif dans son quotidien pour de nombreuses personnes. 

  • Les timides qui n’osent pas passer la porte d’un atelier peuvent apprendre sans se comparer : 
  • Les personnes qui sont à l’étranger ou qui n’habitent pas à proximité d’un atelier peuvent elles aussi se faire accompagner par de vrais artistes.
  • Les imprévisibles, dont les contraintes horaires ou le lieu de vie varient tout au long de l’année, peuvent se connecter sans engagement
  • Les débordés peuvent plus facilement l’inclure dans leur emploi du temps
  • Les fauchés peuvent y accéder sans trop casser leur tirelire

 

C’est aussi favoriser une autre forme de pédagogie désinhibante, qui laisse plus de place à l’autonomie et à la personnalité de chacun. Certes, le format à distance ne permet pas un accompagnement aussi personnalisé qu’en atelier, mais cela donne un espace de liberté accru qui permet d’apprendre à poser un regard critique sur ses réalisations. Le professeur n’est pas constamment derrière soi comme un surveillant qui vérifie et rectifie systématiquement la copie. Guidé par un artiste qui donne des clés pour aiguiser notre regard, on apprend à s’auto-corriger, et donc à être acteur de son propre apprentissage. Par la force des choses, on apprend par le faire : on expérimente, on teste, on se trompe et on gère les incertitudes, chacun à son rythme.

 

Mais tout cela, c’est d’ailleurs vous qui le dites :

Une contrainte qui favorise la créativité

Finalement ce qui s’est présenté comme une contrainte au moment du premier confinement est devenu un véritable moteur de créativité, comme souvent quand on pratique les arts plastiques. Car il ne s’est pas juste agi de répliquer toutes les ficelles d’un atelier présentiel pour le transformer en un cours en ligne. Il a fallu repenser le format pour en faire quelque chose de différent et de complémentaire, en bousculant certains clichés dont voici quelques exemples : 

Je veux apprendre une technique, auprès d’un professeur qui me suit tout au long de l’année : et si vous aviez 10, 20 artistes qui vous livraient leurs secrets ? Et si, plutôt que de vous inscrire à un cours de peinture à l’huile, vous expérimentiez différentes techniques pour exercer votre muscle créatif ? Particulièrement dans le domaine de l’art, il n’y a pas une seule manière de faire. D’ailleurs, s’inscrire à un cours uniquement par l’entrée de la technique peut s’avérer frustrant lorsqu’on a simplement quelque chose à exprimer, peu importe le médium. 

Sans retour personnalisé, je n’y arriverai jamais : plutôt que d’attendre que le professeur vienne commenter votre réalisation après avoir fait le tour de la classe, l’atelier en ligne favorise une démarche collective. Chaque question individuelle donne lieu à une réponse dont profite tout le groupe. Chaque geste montré à l’écran est visible de manière claire et distincte, par l’ensemble des participants. Chaque remarque sur les réalisations envoyées pendant la session donne lieu à un apprentissage général.

S’il y a plus de 10 élèves dans cet atelier, on ne va pas s’en sortir : alors qu’un cours en présentiel n’a d’intérêt que si le professeur peut dédier son attention a chaque participant, la règle s’inverse lorsqu’on est à distance. Les questions des uns viennent nourrir les autres, la variété des réalisations des participants donne lieu à plus de richesse, d’autant plus qu’on est moins influencé par le reste du collectif pendant la session. 

 

Un détour pour mieux revenir à notre objectif

A l’origine du PAON, il y avait cet objectif de rendre les arts plastiques plus accessibles, pour les ancrer dans la vie de tous par une approche : 

  • décomplexée : une expérience bienveillante et conviviale, centrée sur le plaisir de faire et le lâcher-prise
  • inspirante : une démarche multidisciplinaire tournée vers l’expérimentation et le jeu avec la matière, le sujet
  • accessible : une approche adaptée à tous les niveaux, tous les âges, et à tous les porte-monnaie, partout en France et à l’étranger

 

Les ateliers en ligne sont une première réponse innovante et pérenne pour y arriver. Mais cela va sans dire, elle est complémentaire des ateliers physiques, et on trépigne d’impatience de vous donner rendez-vous pour des ateliers atypiques en présentiel dans nos lieux fétiches.